PASPED

Projet de contraste à la migration illégale à travers l’appui au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal (2020-2021)

Contexte et justification

La fragilité de l’économie sénégalaise est la cause principale de la migration depuis les zones les plus fragiles où le taux de chômage des jeunes est très élevé et les contraintes du secteur privé limitent la capacité de créer des emplois. Pour remédier à cette situation le PSE (Plan Sénégal Emergent) encourage la création des MPME (Micros, Petites et Moyennes Entreprises) comme un moyen efficace de stimuler la croissance et l’emploi. En particulier, il vise à améliorer l’environnement des affaires des MPME grâce à un soutien technique et financier et à un renforcement des capacités.

Le programme PASPED (Projet de contraste à la migration illégale à travers l’appui au Secteur Privé et à la création d’emplois au Sénégal) vient s’inscrire dans le cadre de cette lutte contre la migration illégale, à travers l’appui au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal, d’où le slogan TEKKI FII. La convention a été signé le 14 Décembre 2018 entre l’Union Européenne (UE) et l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), en Co-délégation avec la Caisse de Dépôts et Prêts (CDP). Le PASPED vient en renforcement à la deuxième phase de la PLASEPRI (Plateforme d’appui au secteur privé et à la promotion de la diaspora sénégalaise) qui est une coopération bilatérale italo-sénégalaise, avec les mêmes objectifs en termes d’assistance financière et technique pour le développement des micros, petites et moyennes entreprises mais aussi le soutien au potentiel économique local et celui de la diaspora en Italie.

Objectifs du projet

OG : Réduire la migration irrégulière grâce au soutien du secteur privé et la création d’emploi au Sénégal

OS1 : Améliorer l’employabilité des jeunes et création d’opportunités d’emploi

OS2 : Contribuer à la création d’emplois décents grâce au renforcement du soutien technique et financier aux MPME dans les régions cibles (Dakar, Diourbel, Thiès, Kaolack, Louga, Saint Louis)

OS3 : Améliorer la coordination entre les MPME et les instituts d’éducation et de     formation professionnelle

OS4 : Mettre en place un système incitatif pour les MPME en vue de l’insertion sur le marché du travail de jeunes personnes formées.

Activités réalisées

La convention signée entre l’ARD et l’AICS concerne la mise en place d’un système incitatif pour les MPME en vue de l’insertion sur le marché du travail de jeunes personnes formées. Cette convention a permis de dérouler les activités suivantes : 

  • La cartographie du secteur privé régional a permis de répertorier toutes les entreprises formelles de la -région de Saint-Louis en se basant sur les données déjà existantes à travers les services techniques compétents. Les résultats de la cartographie montrent 2 773 entreprises répertoriées soit 14% des unités économiques recensées dans le cadre du RGE. La répartition spatiale des entreprises montre une certaine disparité entre les départements notamment avec Saint-Louis 87,9%, Dagana 9,1% et Podor 3%.
  • La deuxième activité importante est l’analyse des besoins des entreprises qui adhèrent à la composante 3 du PASPED. Ce travail a débuté par le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt qui a permis de recueillir 80 entreprises souhaitant recevoir des stagiaires. Suite à une enquête effectuée par l’équipe de l’ARD au niveau des 80 entreprises, 60 ont été jugées capables d’accueillir des stagiaires et 49 profils ont été identifiés.
  • Un appel à candidature pour la sélection des stagiaires a permis de recueillir 1 590 dossiers de candidature et un comité, composé de l’ANSD, de l’ANPEJ, de l’ARD, de la Chambre de Commerce, de la Chambre des Métiers et de l’Inspection du Travail a procédé à la présélection de 2 à 3 candidats par profil. Cette présélection a été envoyée aux entreprises qui ont effectué la sélection finale.  
  • L’élaboration des contrats a été faite par une équipe mise en place par le responsable administratif et financier de l’ARD et un atelier a été organisé à la Chambre de Commerce avec l’ensemble des stagiaires pour procéder à la signature.
  • Le démarrage effectif des stages dans les entreprises a commencé à partir du 1er Décembre 2020.
  • Une mission de suivi des stages dans 12 entreprises a été organisée du 12 au 13 Janvier 2021, en compagnie du Directeur de l’ARD, pour recueillir l’impression des employeurs et des stagiaires.

Visite au niveau des périmètres du GIE Mame Diakhaté Ndiaye de Mbane
Rencontre des stagiaires de la Laiterie du Berger à Richard Toll
Rencontre avec les stagiaires de l'entreprise mécanique Touba Khelcom à Richard Toll
Rencontre avec l'entreprise BTP Richman à Richard Toll
Rencontre avec les stagiaires au niveau de PAMECAS Richard Toll
Visite des installations de l'entreprise Mbasla Thiam à Rosso Sénégal
Visite de la Rizerie Delta Linguère avec des stagiaires à Ross Béthio
Visite de la pépinière de Farmer's VAB HUB à Thiléne
Visite de l'usine de poissons de Kui Yen Fishing à Hydrobase Saint-Louis
Rencontre avec la Pharmacie Malang Lyss à la Corniche Saint-Louis
Rencontre des stagiaires de la Maison de Santé de Proximité à Keur Barka
Visite des installations des GDS à Ndiawdoune

Laisser un commentaire

Le PACASEN est un nouveau programme initié par l’Etat du Sénégal et exécuté par l’Agence de Développement Municipal (ADM). Il est doté d’un budget de 130 milliards de FCFA sur financement de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement (AFD).

Dans le dispositif de mise en œuvre les ARD assurent l’assistance à la coordination et le coaching territorial continu (CTC) et l’appui à la maitrise d’ouvrage locale.