Podor

Historique de la commune

Podor est l’ancienne capitale d’un des premiers royaumes de la région, le Teekrour établi au xie siècle. Au xviie siècle, la ville devient une étape sur la route du royaume de Galam, indispensable au commerce des esclaves, de l’ivoire et de la gomme. Le fort est censé assurer une présence française sur le fleuve et à l’intérieur du Sénégal, mais ses moyens sont des plus limités.

Situation géographique de la commune

Ville historique de par sa position géographique, la commune de Podor est localisée dans l’île à Morphil, Elle est reliée à la route nationale n°2 par une bretelle de 22 km à partir de Taredji. Elle est limitée :

  • au Nord-Est de la région de Saint-Louis,
  • à l’Est et au Nord par le fleuve Sénégal,
  • au Sud et à l’Ouest par la Commune de Guédé Village

Caractéristiques démographiques

La population de Podor est passée de 11608 habitants en 2013 à 13 582 habitants en 2019.  La population de la commune est projetée à 15862 habitants en 2025 repartis soit un taux de croissance annuel moyen de 2.62%. La composition ethnique de la population laisse apparaître 75% de peulhs, (14%) de wolofs ,7% de Maures et d’autres ethnies (4%). 

  • 51% d’hommes et 49% de femmes ;
  • 75% de jeunes ;
  • 12% enfants -5ans ;
  • 6% de personnes âgées

Caractéristiques physiques, hydrographiques et climatologiques

  • Climat: Type sahélien (chaud et sec) caractérisé par deux saisons :
  • une courte saison des pluies (juillet à septembre),
  • une longue saison sèche (octobre à juin) marquée par des températures douces de décembre à février et une forte chaleur pouvant dépasser quelquefois 45° c pour le reste de l’année.
  • Egalement, l’Harmattan (chaud et sec) souffle durant une grande partie de l’année avec de la poussière.
  • Sols et relief: Sols très propices à l’agriculture avec :
  • des sols limoneux (pallé en langue locale) enrichis par les apports fluviaux
  • des sols de cuvettes hydro-morphes (holaldé en langue locale) essentiellement argileux.
  • Végétation et faune : Domaine phyto-géographique sahélien caractérisé par :
  • une steppe arbustive et arborée,
  • une irrégularité de la pluviométrie avec un couvert végétal composé essentiellement d’épineux, d’arbustes et de vastes espaces dénudés

Accès aux infrastructures sociales de base

Indicateurs

Nombre

EDUCATION

Préscolaire

03

TBPS

25. 32%

Elémentaire

05

TBS élémentaire

88.78 %

Moyen et secondaire

4

TBS moyen et secondaire

81.76%

Écoles coraniques ou daaras

14

SANTE

Postes de santé

01

Case de santé

01

Taux de couverture des postes de santé

1/10000hbts

Infirmiers

01

Sages-femmes

03

HYDRAULIQUE

Forages

03

Branchements particuliers

1 512

Taux d’accès géographique

100%

Taux d’accès des populations

92%

ASSAINISSEMENT

Taux d’accès global en latrines

98%

Taux d’accès en latrines adéquates

98%

Le PACASEN est un nouveau programme initié par l’Etat du Sénégal et exécuté par l’Agence de Développement Municipal (ADM). Il est doté d’un budget de 130 milliards de FCFA sur financement de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement (AFD).

Dans le dispositif de mise en œuvre les ARD assurent l’assistance à la coordination et le coaching territorial continu (CTC) et l’appui à la maitrise d’ouvrage locale.