Pété

Historique de la commune

Dans les années 1800, Pété jouait le rôle de trait d’union entre le Diéri et le Walo positionnée sur un carrefour qui, jadis avait facilité le commerce de la Gomme arabique venant du Diéri vers Saldé Chef-lieu de Canton.

Situation géographique de la commune

La Commune de Pété est située au Nord-Est du Sénégal dans le Département de Podor et à 318 km de Saint-Louis, Elle est limitée :

  • au Nord et à l’Ouest par la Commune de Boké Dialloubé,
  • au Sud par la Commune de Galoya, à l’Est par le Doué, un défluent du Fleuve Sénégal.

Caractéristiques démographiques

 D’après les données 2019 du SRSD (Service Régional de la Statistique et de la Démographie), la commune compte une population totale de 4 927 habitants répartis composée :

  • 48% d’hommes et 52% de femmes ;
  • 53% de jeunes ;
  • 40% enfants -15ans ;
  • 4% de personnes âgées

Caractéristiques physiques, hydrographiques et climatologiques

Relief et climat : Le relief de la Commune de Pété, à l’instar de celui du Département est dans l’ensemble plat avec cependant une zone dépressionnaire située dans sa partie Est entre le fleuve et la surface habitée. On retrouve également sur cette partie plate occupée par les habitations, des zones dépressionnaires constituées de marres très anciennes qui supportent présentement un processus d’ensablement progressif.

Les sols : Les sols de la Commune de Pété se caractérisent par leurs diversités pédologiques du fait de la présence de trois zones écologiques :

  • Le Wodoss, sols argileux, hydro morph, situés dans la cuvette à l’Est. Ce sont des sols proprices à la riziculture ;
  • Le Walo, constitué de sols « holaldé », argileux limoneux et propices aux cultures de décrue ;
  • Le Diéri, sols non inondables, de type Dior, sablonneux, aptes à la culture du « Souna ». Cette zone pour ses caractéristiques, est réputée pour sa production herbacée. Ce qui fait d’elle la zone d’élevage.

Le climat : À l’instar de l’ensemble du Département de Podor, la Commune de Pété se trouve dans un climat de type Sahélien dominé par les vents continentaux ou Harmattan. Ce climat est caractérisé par l’alternance de deux principales saisons :

  • Une saison sèche (octobre à juin) avec des températures plus ou moins douces de décembre à février et une forte chaleur pour le reste de l’année avec des pics de températures moyennes de 45°C ;
  • Une saison des pluies de juillet à septembre, humide et chaude ;

Les ressources végétales et fauniques : Les ressources forestières sont fortement éprouvées par les aléas climatiques et les actions anthropiques. Les ressources fauniques très rares sont constituées essentiellement de rongeurs (rats palmistes, les chacals, les lièvres). On retrouve de rares phacochères dans la zone walo.

Accès aux infrastructures sociales de base

Indicateurs

Nombre

EDUCATION

Préscolaire

01

TBPS

11,74%

Elémentaire

02

TBS élémentaire

86,16%

Moyen et secondaire

02

TBS moyen et secondaire

191,96%

Écoles coraniques ou daaras

09

SANTE

Postes de santé

01

District de santé

01

Taux de couverture des postes de santé

ND

Médecins

02

Infirmiers

07

Sages-femmes

03

HYDRAULIQUE

Forages

01

Bornes fontaines

12

Branchements particuliers

632

Taux d’accès géographique

80%

Taux d’accès des populations

95%

ASSAINISSEMENT

Taux d’accès global en latrines

87%

Taux d’accès en latrines adéquates

72%

 

Le PACASEN est un nouveau programme initié par l’Etat du Sénégal et exécuté par l’Agence de Développement Municipal (ADM). Il est doté d’un budget de 130 milliards de FCFA sur financement de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement (AFD).

Dans le dispositif de mise en œuvre les ARD assurent l’assistance à la coordination et le coaching territorial continu (CTC) et l’appui à la maitrise d’ouvrage locale.