Meri

 

Situation géographique de la commune

Située à 382 km de Saint-Louis (chef-lieu de région), dans l’Arrondissement de Cas-Cas et à 130 km de Podor, la commune est limitée :

  • au Nord par la République Islamique de Mauritanie,
  • au Sud-Est et à l’Est par la Commune de Boké Dialloubé
  • à l’Ouest et au Sud-Ouest par la Commune de Madina Ndiathbé

Caractéristiques démographiques

Selon les projections de l’ANSD en 2015, la commune a une population estimée à 18 246 habitants, soit une densité de 24 habitants/km². Elle serait de 20 236 hts en 2019.

La population est majoritairement constituée de Peulhs (99%).

  • 49% d’hommes et 51% de femmes ;
  • 64,7% de jeunes ;
  • 15,7% enfants -5ans ;
  • 7% de personnes âgées

Caractéristiques physiques, hydrographiques et climatologiques

La morphologie physique distingue 3 zones agro- écologiques : Waalo (nord), Diéri (sud) et jeejengol (zone tampon autour de la RN2.

  • Sols et relief : Trois (3) types de sols sont essentiellement localisés dans la Commune de Méri:
  • Les sols argileux ou Holaldé dans les zones du Waalo et du Jeejengol ; des cuvettes inondées pendant l’hivernage destinées à la riziculture et aux cultures de diversification comme le sorgho, le maïs et l’horticulture, etc.
  • Les sols sablo- argileux ou foondé dans les zones Waalo et Jeejengol ; des bourrelets de berges rarement inondés propices aux cultures de diversification.
  • Les sols sablonneux ou Dieri dans les zones Dieri et Jeejengol ; des sols très perméables et favorables aux cultures pluviales et au développement des pâturages.
  • Climat et température : De type sahélien tropical avec 02 saisons :
  • Saison des pluies (Juillet – 0ctobre) avec des pointes de chaleur pouvant atteindre facilement 40° C,
  • Saison sèche (Octobre – Juin en général) avec variations de températures très importantes (entre 15 et 35° de décembre à février et 40° et plus le plus souvent jusqu’au mois de Mai). 
  • Pluviométrie : Régime très aléatoire avec une végétation essentiellement ligneuse avec un boisement (+ou-) dense : strates arborées, herbacées et arbustives.
  • Hydraugraphie
  • Eaux de surface: elles sont de quatre (4) types : le fleuve Sénégal, le fleuve Doué, les points d’eau et les mares dans les zones Waalo et Jeejengol, les mares d’hivernage dans le
  • Eaux souterraines: elles sont également disponibles. La nappe phréatique atteint des profondeurs de 10 à 25 m dans les zones Waalo et Jeejengol ; elle peut descendre en dessous des 40 m en zone Dieri. Les nappes profondes (Maestrichtien) sont accessibles, grâce à la réalisation de forages.

Accès aux infrastructures sociales de base

Indicateurs

Nombre

EDUCATION

Préscolaire

03

TBPS

6,32%

Elémentaire

18

TBS élémentaire

91%

Moyen et secondaire

03

TBS moyen et secondaire

90%

Écoles coraniques ou daaras

03

SANTE

Postes de santé

03

Case de santé

05

Taux de couverture des postes de santé

1/5773hbts

Infirmiers

01

Sages-femmes

03

HYDRAULIQUE

Forages

10

Mini forage

03

Branchements particuliers

1 318

Taux d’accès géographique

84%

Taux d’accès des populations

90%

ASSAINISSEMENT

Taux d’accès global en latrines

67%

Taux d’accès en latrines adéquates

55%

Le PACASEN est un nouveau programme initié par l’Etat du Sénégal et exécuté par l’Agence de Développement Municipal (ADM). Il est doté d’un budget de 130 milliards de FCFA sur financement de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement (AFD).

Dans le dispositif de mise en œuvre les ARD assurent l’assistance à la coordination et le coaching territorial continu (CTC) et l’appui à la maitrise d’ouvrage locale.