Accueil

ACTUALITES

Relogement de la deuxième vague des sinistrés de la Langue de Barbarie à Diougop dans le cadre du SERRP (09 avril 2021)
Deuxième session de formation des membres de l’Association Naforé en gestion administrative et financière à la Maison des femmes de Mboumba (06 au 08 avril 2021)
Visite de l’état d’avancement des travaux du Projet de Protection Côtière à Saint-Louis (PPCS) et du site de relogement provisoire des sinistrés de la Langue de de Barbarie (SERRP) par le Ministre des Collectivités territoriales, du Développement et de l’Aménagement des Territoires (23 mars 2021)
Deuxième session de formation des membres du Groupement de Promotion Féminine de Mbolo Birane en gestion administrative et financière dans la salle de délibération du Conseil Municipal de Mbolo Birane (23 au 25 mars 2021)
Atelier d’information et de partage sur les scénarios d’aménagement et collecte de données complémentaires avec les acteurs de développement de la Langue de Barbarie dans le cadre du SERRP (18 et 19 Mars 2021)
SERRP : visite des sites d’implantation des infrastructures sociales de base (poste de santé, marché, école, centre socio culturel, etc.) prévues sur le site de relogement de Diougop pour les populations de la Langue de Barbarie (17 mars 2021)
Réunion de partage sur la territorialisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) avec la participation d’IPAR, du GRET, de l’ANSD et du Service Régional de la planification (11 mars 2021)
Comité ad hoc du SERRP : Mission de balisage et de sécurisation des emprises du projet à Diougop effectuée ce 17 février 2021 permettant de retenir 4 sites pour la construction d’infrastructures communautaires (marché, poste de santé,  école,  aire de jeu, …)
Réunion de cadrage préparatoire aux activités de recensement des populations dont les biens sont affectés par le site communautaire et le canal d’évacuation des eaux pluviales dans le cadre de l’aménagement du site de Diougop (11 février 2021)
Mission de suivi des espaces verts communautaires (EVC) de Ngallele Sud (Commune de Saint-Louis) et Diougop (Commune de Gandon) réalisés dans le cadre du PIC Salubrité
Formation pratique des bénéficiaires de la Ferme intégrée de Khelcom (Commune de Fass Ngom) en production végétale et en techniques de compostage
Réunion de partage du niveau d’exécution du projet AWA financé par le Fonds Andalou des Municipalités pour la Solidarité Internationale (FAMSI) avec leur représentant au Sénégal et réception des kits sanitaires pour les communes bénéficiaires du projet
Signature de convention entre l’ARD et la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE) pour la promotion de l’emploi des jeunes et des migrants
Atelier de lancement du système de nettoiement communal de Fass Ngom en présence des adjoints au Maire, du Service d’Hygiène, du Conseil Municipal, des chefs de village, des CVD, des acteurs de nettoiement et du GIE UDF
Orientation du stagiaire de la commune de Gaé et présentation de la stratégie Chaine de Valeur du Programme de Désenclavement des Zones de Production (PDZP)

Le PASPED, un modèle d'assistance technique aux MPME de la région de Saint-Louis


L’économie sénégalaise connait une fragilité notoire, ce qui est la principale cause de la migration depuis les zones à fort taux de chômage des jeunes mais aussi les contraintes du secteur privé tendent à limiter leur capacité de créer des emplois. Dans la perspective de trouver une solution à cette situation, le PSE (Plan Sénégal Emergent) encourage la création des MPME (Micros, Petites et Moyennes Entreprises) comme alternative pour stimuler la création d’emploi et la croissance économique. Il vise surtout l’amélioration du business des MPME avec un soutien technique et financier mais aussi un renforcement de capacités.

C’est dans ce cadre que le PASPED (Projet de contraste à la migration illégale à travers l’appui au Secteur Privé et à la création d’emplois au Sénégal) vient concrétiser cette vision du Plan Sénégal Emergent (PSE) en s’inscrivant dans la lutte contre la migration illégale, à travers l’appui au secteur privé et à la création d’emplois au Sénégal. Il a fait l’objet d’une convention qui a été signé le 14 décembre 2018 entre l’Union Européenne (UE) et l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), en Co-délégation avec la Caisse de Dépôts et Prêts (CDP). Le PASPED vient renforcer la deuxième phase de la PLASEPRI (Plateforme d’appui au secteur privé et à la promotion de la diaspora sénégalaise) qui est une coopération bilatérale italo-sénégalaise, avec les mêmes objectifs en termes d’assistance financière et technique pour le développement des micros, petites et moyennes entreprises mais aussi le soutien au potentiel économique local et celui de la diaspora en Italie.

Appel à candidature pour le recrutement d'un chef de projet

Démarré depuis 2012 pour sa première phase (2012-2014), le projet AICHA vient de boucler sa phase II (2016-2019). Un financement est obtenu pour une troisième phase pour la période 2021-2023. L’objectif visé à travers ce projet est d’améliorer les conditions de vie des habitants des collectivités territoriales les moins desservies en services d’eau potable et d’assainissement, par la mise en œuvre de solutions durables d’accès à ces services.

En 2012, le Conseil Régional de Saint-Louis s’était fixé comme priorité la réalisation d’un programme visant d’une part à améliorer durablement l’accès à l’eau potable de 22 960 habitants ruraux (faisant ainsi accroître le taux d’accès de 5%), et d’autre part à mettre à niveau 45 établissement publics en les raccordant à l’eau potable et en les équipant de latrines. De cette volonté le programme AICHA a été mis en place. En 2014, suite à la réforme des collectivités territoriales, les régions ont été supprimées. Par conséquent, Le programme est porté aujourd’hui par un comité de pilotage regroupant les collectivités territoriales bénéficiaires et présidé par le président de conseil d’administration de l’ARD qui assure la maîtrise d’ouvrage délégué avec le Gret. Une unité de gestion composée de l’ARD, du Gret, du service régional de l’assainissement, de la Direction régionale de l’hydraulique, de l’ONG le PARTENARIAT qui assure le raccordement des écoles et des structures sanitaires dans les village d’intervention d’AICHA à travers son Programme d’Adduction d’Eau potable en Milieu Scolaire (PAEMS).

Réalisations en vidéos

Partenaires de l'ARD

Le PACASEN est un nouveau programme initié par l’Etat du Sénégal et exécuté par l’Agence de Développement Municipal (ADM). Il est doté d’un budget de 130 milliards de FCFA sur financement de la Banque mondiale et de l’Agence française de développement (AFD).

Dans le dispositif de mise en œuvre les ARD assurent l’assistance à la coordination et le coaching territorial continu (CTC) et l’appui à la maitrise d’ouvrage locale.